Warmaster, GW, tous droits réservés

 

 
La Saga de Kazad Kok - Une campagne narrative Lyonnaise pour Warmaster
     
Accueil
 
Gorgandamus
 
Contact

warmaster_fr, le forum de la communauté francophone

 
Lilith - La Bataille des Onze Armées

Le réveil de Gorgandamus sera l’aboutissement d’un rituel complexe qui nécessite l’utilisation de plusieurs artefacts. Les mages de toutes races ont mobilisé des armées colossales pour aller à la conquête de l’épée-démon Lilith dont la localisation (dans les Montagnes de la Roche Noires non loin de la forteresse naine de Kazad Lok) vient d’être révélée par un songe. Cette épée de part sa nature versatile peut faciliter comme gêner la venue du démon. Elle représente un enjeu majeur de cette guerre éternelle entre le Bien et le Chaos...

Le climat de guerre et de destruction qui règnait dans la région de Kazad Lok était propice au réveil de l'archi-démon Gorgandamus.
Les songes des sorciers et des mages des armées pillant la région avaient soudain été envahis de messages pressants. Gorgandamus s'éveillait et ceux qui l'aideraient à s'imposer à nouveau seraient grandement récompensés. Lilith, l'épée-démon de légende, devait être brandie une nouvelle fois dans la bataille, elle devait quitter sa cachette, au pied des Montagnes de la Roche Noire.

Convaincus par les promesses du démon ou motivés par leurs propres ambitions, plusieurs chefs de guerre répondirent à l'appel de Gorgandamus. Venus des Terres Orques, Drapzag et Uruk (on disait de ce dernier qu'il avait abandonné le culte de Gork et Mork pour celui des sombes divinités du Chaos) menèrent leurs hordes au combat. Des Bois Sanglants émergea une horde de non-vivants aux ordres du Comte-Vampire von Heiltse. Les Skavens du clan Rilk envoyèrent une verminhorde sous les ordres de Trill, le principal lieutenant du Prophète Gris Skryt. Et enfin le Roi des Tombes Padisha Sharr Kân an-Nu'mân vint des Terres Mortes pour participer aux affrontements.

Une telle activité des ennemis jurés des Nains et des Hommes ne pouvait cependant pas passer inaperçue. Après une rapide investigation des Maîtres des Runes de Kazad Lok, le danger du réveil de Gorgandamus fut révélé à tous. Immédiatement les alliés mobilisèrent leurs forces.
Si une soudaine épidémie de peste empêcha la cité impériale de Wielstadt d'envoyer des troupes, Bel Port répondit présent en envoyant ses puissants chevaliers bretonniens. Malgré ses réticences, le Duc Albert de Bel Port engagea également des mercenaires Arabiens présents dans la cité pour escorter un marchand de tapis. Une armée naine descendit également des montagnes pour se joindre à la coalition naissante qui, une fois déployée sur le champ de bataille, eut la surprise de découvrir ses rangs renforcés par deux armées d'hommes-lézards envoyées par le Prête-Mage Azka, inquiet du réveil possible d'un archi-démon.

Ce fut au pied des montagnes de la Roche Noire, non loin de la rivière du Rat Noyé que les Onze Armées se firent face. Le déchaînement de violence qui s'ensuivit devait rester graver dans la mémoire des habitants de la région pour des siècles.

Profitant de leur meilleure discipline, les forces du Bien se déployèrent à l'écart de la rivière du Rat Noyé, laissant à l'écart les Orques d'Uruk et les morts-vivants du Comte Vampire von Heiltse. Si les orques ne purent manoeuvrer assez vite pour rejoindre les combats à temps, von Heiltse parvint cependant à harceler mortellement l'armée Naine de Kazad Lok chargée de tenir les flancs du Bien.


Au centre du champ de bataille, une des osts d'hommes-lézards d'Azka et les mercenaires Arabiens se heurtèrent de plein fouet aux orques de Drapzag et aux troupes du roi des tombes Padisha Sharr Kân. Après de longues heures d'un combat indécis, les hommes-lézards et les orques quittèrent le champ de bataille laissant arabiens et morts-vivants continuer le combat.


Sur le flanc gauche de l'armée du Mal, la cavalerie bretonnienne et la deuxième ost d'hommes-lézards portèrent le combat dans le camp des skavens et des elfes noirs. Mais alors que les elfes noirs résistèrent au choc de l'assaut des guerriers d'Azka, les hommes-rats fuirent devant la charge furieuse des bretonniens. Hélas! Alors que le duc Albert rassemblait ses chevaliers pour un dernier assaut contre la vermine du clan Rilk, il fut submergé par l'attaque surprise de coureurs d'égouts cachés dans une forêt, le fier duc de Bel Port périt ainsi sous la lame d'un assassin du clan Eshin et l'ost bretonnienne dut battre en retraite.


Ce coup de théâtre finit de saper le moral des troupes du Bien qui abandonnèrent le terrain à leurs ennemis. L'épée-démon Lilith tomba ainsi dans les mains des alliés de Gorgandamus, pour le plus grand malheur de Kazad Lok!

Coalition du Bien vs Alliance du Mal

Rapport de bataille complet sur warmaster_fr