Contenu non officiel
 


 
 
  SECTEUR ÓLYMPOS - PRESENTATION
Aux confins de l'espace colonisé par l'Humanité, là où s'achèvent les territoires contrôlés par la Ligue de Phébé et l'Hégémonie d'Amyclès se situe le Secteur Ólympos.

Pratiquement livrée à elle-même du fait de la grande distance qui la sépare des centres de décision des deux grandes puissances, la zone fait l'objet d'une stabilité toute relative que de nombreuses escarmouches entre les flottes Phébéennes et Amycléennes menacent constamment.

Cette situation est jugée particulièrement profitable pour d'autres puissances. Ainsi la Forge de Fendrix y a installé la Station Héphaïstos d'où elle vend ses technologies aux deux belligérants. Dans un tout autre ordre d'idée, le champ d'astéroïdes connu sous le nom d'Amas de Périphétès est devenu le repère d'une flotte de pirates et de rebelles qui profite de l'instabilité du secteur pour lancer toujours plus de raids contre les convois Phébéens et Amycléens.

Et pour couronner le tout, le 
Secteur Ólympos est bordé par le Tartare, l'espace inconnu qui n'a pas été exploré par l'Homme. Qui sait quelles horreurs peuvent s'y cacher...


  L'HÉGÉMONIE D'AMYCLÈS
Le centre de commandement local des forces d'Amyclès est situé sur la planète Laïtus, un monde arboricole dont la faune est si dangereuse que la vie humaine n'est possible qu'à l'intérieur des cités auto-portées. Le contrôle militaire de l'Hégémonie s'exerce sur plusieurs mondes du secteur dont les plus importants sont Beta Arena, Eden et Nausithoé.

Bien qu'étant un monde pérégrin, Laïtus a toute la confiance du Conseil des Anciens pour assurer la sécurité des intérêts de l'Hégémonie dans le Secteur Ólympos. On dit même que si cela s'avérait nécessaire, le gouverneur militaire de la planète aurait autorité pour réquisitionner des vaisseaux-titans !
Un tel déploiement de force n'a cependant encore jamais été nécessaire même si les tensions avec la Ligue de Phébé n'ont fait que croître depuis des mois pour atteindre leur paroxysme lors du Blocus de Boona. Mais Phébé n'est pas la seule source d'inquiétude pour 
Laïtus qui subit les raids incessants des pirates retranchés dans l'Amas de Périphétès et qui déplore la perte mystérieuse de plusieur frégates de reconnaissance à la frontière avec le Tartare...

Commandeurs et Flottes remarquables de l'Hégémonie


Le Cuirassé Amycléen "Victorieux" et son croiseur d'escorte patrouillent non loin de Boona


  LA LIGUE DE PHÉBÉ
La coordination des opérations commerciales de la Ligue de Phébé dans le Secteur Ólympos est assurée par Scaris, un monde qui est la propriété de l'une des plus vieilles familles Phébéennes. L'influence commerciale de Scaris s'étend sur plusieurs planètes du secteurs tels que Thanatos Prime, Alpha de Cymo ou encore Orthos.

Depuis plusieurs mois les efforts la Ligue pour étendre ses marchés se sont heurtés à la mauvaise volonté belliciste de l'Hégémonie d'Amyclès et aux multiples raids des pirates de
l'Amas de Périphétès. Cependant le Conseil de Phébé a décidé de renforcer le budget militaire de Scaris pour aplanir les difficultés. L'investissement risque cependant d'être conséquent étant donné les challenges qui attendent les Flottes de la Paix.
D'autant plus que le danger pourrait fort bien venir du Tartare : Scaris a en effet fait parvenir au Conseil plusieurs rapports inquiétants sur l'existence possible d'une race non humaine cachée dans cet espace inexploré.

  L'AMAS DE PÉRIPHÉTÈS
Le champ d'astéroïdes qui forme la seule frontière entre les espaces Phébéen et Amycléen est connu sous le nom d'Amas de Périphétès. C'est une zone dangereuse où les énormes blocs de roche dérivent de manière aléatoire rendant toute navigation particulièrement dangereuse.
Cela fait de l'amas un repère idéal pour tous les scélarats, malfrats et autres pirates du Secteur Ólympos.
La Flotte Libre, telle qu'elle se fait appeler, a d'abord été constituée de déserteurs Phébéens et Amycléens. Elle ne comptait que des frégates et une poignée de destroyers. Sous le commandement de l'Orbe Rouge, un matelot Phébéen qui avait connu la vie de pirate avant d'être enrôlé de force dans l'équipage d'un croiseur de la Ligue, la petite flotte mena plusieurs raids audacieux contre des convois commerciaux ou de ravitaillement en plein coeur des territoires d'Amyclès et de Phébé. La notoriété de l'Orbe Rouge ne fit alors qu'augmenter au point de rallier tous les pirates et mercenaires de la zone.
La Flotte Libre est depuis devenue une menace tangible que l'Hégémonie et la Ligue ne peuvent plus sous-estimer.

  LA STATION HÉPHAÏSTOS
La période de tension que traverse le Secteur Ólympos n'est pas qu'une aubaine pour les pirates et les rebelles, elle représente aussi de bonnes affaires pour la Forge de Fendrix.  Fendrix est représentée dans le secteur par Héphaïstos, une immense station spatiale dotée de nombreux laboratoires expérimentaux et d'usines de montage. Grâce à ce puissant relai local, la Forge de Fendrix peut continuer sa lucrative politique de neutralité en fournissant toujours plus de nouvelles technologies meutrières aux flottes d'Amyclès et de Phébé.
Seuls les pirates de l'Amas de Périphétès semblent ne pas vouloir respecter cette neutralité : la Flotte Libre lance régulièrement des raids contre la station pour voler du matériel et des vaisseaux expérimentaux. Cependant les autorités Phébéennes et Amycléennes se demandent si ces vols sont bien réels et s'il ne s'agit pas là d'une mascarade cachant des accords inavouables entre Fendrix et l'Orbe Rouge...


  LE TARTARE
Le Secteur Ólympos se situe aux confins de l'univers, là où les cartes du Conseil d'Hélios ne répertorient plus rien. Au-delà des frontières s'étend le Tartare, l'espace inconnu que l'Humanité  découvre à peine...
Dans le secteur, les planètes contrôlées par les plus grandes puissances que sont la Ligue de Phébé et l'Hégémonie d'Amyclès n'ont été colonisées que très récemment et certains de leurs habitants sont si éloignés de la civilisation qu'ils ont à peine entendu parlé du Conseil d'Hélios lui-même. Ce sont des mondes rudes où la vie ne tient qu'à un fil et où la loi du plus fort règne en maître.
Les voyages le long de la frontière du Tartare sont dangereux et on ne compte plus les convois qui disparaissent sans laisser de trace. Officiellement ces disparations sont imputées aux pirates et à la Flotte Libre de l'Amas de Périphétès mais officieusement les autorités Phébéennes et Amycléennes soupçonnent un danger bien plus grand.
En effet les convois civils ne sont pas les seuls à être attaqués, des frégates de reconnaissance et parfois même des flottes militaires entières ont été rayées de la carte. Parmi les débris récupérés sur les lieux des drames, d'étranges éléments de preuve ont été découverts par les experts.
Aujourd'hui 
Laïtus et Scaris sont persuadés que se cache une race non humaine dans les profondeurs du Tartare et que ses intentions sont hostiles à l'Humanité. Leurs alertes envoyées aux gouvernement centraux de l'Hégémonie et de la Ligue n'ont pas encore eu l'effet escompté mais le temps presse car les autorités militaires ont un autre cauchemar. Et s'il n'y avait pas qu'une seule race alien cachée dans le Tartare pour envahir le Secteur Ólympos mais des dizaines ?


  CHRONOLOGIE

Retrouvez une chronologie des événements récents qui ont touché de près ou de loin le Secteur Ólympos.

Le Blocus de Boona - Suite à un différend commercial, un blocus est mis en place par la Ligue de Phébé à l'encontre du petit monde frontalier. La Reine de Boona fait appel à l'Hégémonie d'Amyclès pour rompre le blocus. Malgré la victoire d'Amyclès après une longue campagne militaire, les habiles manoeuvres politiques de la Reine et son rapprochement diplomatique avec la station Héphaïstos de la Forge de Fendrix permettent à Boona de conserver son indépendance.
Omicron-69 ne répond plus - Des pirates lancent des raids contre les installations de la  Forge de Fendrix dans l'Amas de Périphétès ce qui déclenche l'envoi d'un corps expéditionnaire de l'Hégémonie d'Amyclès.
Il s'agit en fait d'un piège de la Ligue de Phébé qui cherche à se refaire après sa défaite à Epidamnos quelques mois plus tôt.
Les flottes Amycléennes sont vaincues par Phébé au cours d'une grande bataille à proximité du planétoïde Omicron-69 mais les laboratoires de Fendrix se sabordent avant de tomber entre les mains de la Ligue.
Retour à Omicron-69 - Quelques jours après la grande bataille opposant les flottes Amycléenne et Phébéenne à proximité d'Omicron-69, des rumeurs se répandent dans le Secteur Ólympos : des ferrailleurs auraient  découvert d'étranges machines dans les décombres des installations de Fendrix.
Les deux empires lancent à nouveau toutes leurs forces dans le secteur pour tenter de s'emparer de ce qui peut encore l'être.
De violents combats opposent les flottes de l'Hégémonie et de la Ligue mais ils tournent rapidement à l'avantage des Phébéens qui fon main basse sur les secrets technologiques de Fendrix et réussissent à s'enfuir avec.