VALORIS
CHAPITRE 1

L'OEIL ET LA TOUR



LA CLAIRIERE SACREE

Un lancier écarta un pan de la tente de commandement pour laisser passer Solana Olorie. La tenue de la jeune capitaine faisait peine à voir, déchirée par endroit elle était tâchée de boue et du sombre sang vert des Orques.
Le seigneur Aimar Aratumal, bras droit du Procurateur
Syl'nas, était penché sur une carte de la région où il avait déployé la première ligne de défense de Nelorion. Il était entouré de plusieurs de ses capitaines et d'une poignée de patrouilleurs ailés.

Il leva la tête et esquissa un geste désolé.

- Je vous prie d'accepter mes excuses, Solana, dit-il d'une voix douce, je ne peux pas vous laisser vous reposer avant d'avoir entendu les nouvelles que vous avez apportées.

Olorie se contenta de s'incliner.

- Tel est mon devoir, mon seigneur. Ce que j'ai à vous dévoiler ne peut en effet pas attendre.

Aratumal frappa des mains pour qu'on apporte de l'eau à la jeune Elfe et il lui désigna un siège.

- Nous vous écoutons, capitaine.

- Après la bataille d'Irastry, nous n'avons eu de cesse de jouer au chat à la souris avec les Orques. Nous battions en retraite juste assez vite pour échapper au gros de la horde et juste assez lentement pour garder un oeil sur sa progression. Les Orques continuent à avancer vers le Nord mais ils sont encore à plusieurs jours de cette position.

- C'est un point que je ne comprends pas,
l'interrompit Aratumal, pourquoi prennent-ils ainsi tout leur temps ? Cela n'a pas de sens !

Olorie soupira de fatigue.

- La horde ratisse la région, seigneur. Elle cherche toutes les colonies des Hommes et une fois qu'elle en a trouvé une, elle la réduit en cendres.

- Le Procurateur avait prévenu les colons que Nelorion ne pouvait assurer leur sécurité si près de la frontière avec les Plaines Cendreuses, ils l'auront payé de leur vie.

- Non,
répondit Olorie en secouant la tête, les Orques ne massacrent que ceux qui osent leur tenir tête. Les autres sont faits prisonniers.

Un murmure s'éleva parmi les Elfes qui se tenaient derrière Aratumal. Jamais les Orques n'avaient agi de la sorte dans le passé.

- Il y a plus, enchaîna-t-elle. Si je suis ici devant vous au lieu de continuer à surveiller l'ennemi c'est qu'il y a trois jours, deux armées Orques ont profité du couvert de la nuit pour quitter le gros de la horde. La première a pris la direction de l'Est tandis que la deuxième est allée vers l'Ouest. Mes éclaireurs l'ont pistée assez longtemps pour savoir qu'elle a ensuite obliqué vers le Nord et à l'heure à laquelle je vous parle elle doit avoir atteint les contreforts montagneux.

- Les Orques ne peuvent pas espérer atteindre Valoris en passant par les cols, dit Aratumal en réfléchissant à haute voix. Les Nains ne les laisseraient pas faire. Ils veulent nous surprendre sur notre flanc lorsque la horde s'attaquera à nos positions.

Il se tourna vers Sylvar Gilfir, l'un de ses capitaines.

- Rassemblez vos meilleurs éléments et interceptez cette force dans les montagnes. Vous partirez aux première lueurs de l'aube demain.

Gilfir s'inclina profondément et quitta la tente sans un mot.

- Si vous n'avez pas pris le soin de faire suivre les Orques vers l'Est, c'est que vous aussi vous devinez leur objectif, dit-il à
Olorie.

- Oui, seigneur, répondit la jeune Elfe. Ils sont à la recherche de la Clairière Sacrée.

Aratumal hocha la tête.

- Allez prendre du repos, capitaine. Vous partirez également à l'aube demain. Vous devez l'atteindre avant l'ennemi.

- Il en sera fait selon vos ordres, dit Olorie avant de quitter la tente à son tour.

Les conseillers du seigneur Aratumal s'approchèrent de lui.

- La horde progresse lentement vers le Nord comme pour nous défier. Elle détruit méthodiquement toutes les colonies des Hommes sur son passage et réduit leurs habitants en esclavage. Elle s'attaque à nos sites les plus sacrés pour nous démoraliser.

Les bras croisés dans le dos, il tournait en rond dans la tente pour essayer de mieux rassembler ses idées. Il s'arrêta soudain.

- Qu'un patrouilleur ailé parte pour Nelorion sur le champ. Ce n'est pas un raid, c'est une invasion...



Solana Olorie remontait la colonne en marche en prenant soin d'échanger quelques mots avec le plus grand nombre de ses soldats. Lanciers et archers de son armée avaient tous accepté sans se plaindre de repartir au front quelques heures à peine après leur arrivée au campement principal des défenseurs de Nelorion. Depuis deux jours ils avançaient à marche forcée pour atteindre la Clairière Sacrée avant les Orques.
Leur progression était cependant lente car la région grouillait désormais de peaux-vertes et il avait fallu plusieurs fois éliminer des troupes ennemies jusqu'au dernier combattant pour qu'elles ne donnent pas l'alerte. Malgré tout Olorie et
Almon Shalynn, son bras droit, avaient bon espoir d'arriver à la Clairière avant les Orques. Ils devaient avoir appris l'existence de ce lieu sacré pour les Elfes par l'intermédiaire de leurs prisonniers humains mais ces derniers n'en connaissaient pas l'emplacement exact, ils devaient donc ratisser la zone alors que les Elfes savaient exactement où ils allaient.
Une nouvelle fois un sentiment d'urgence s'empara du coeur de la jeune capitaine. Selon les légendes, la Clairière Sacrée avait été le théâtre de la Première Alliance qui avait été scellée entre les Elfes et les puissants Esprits de la Forêt, un pacte qui perdurait encore aujourd'hui. Elle aurait donné cher pour pouvoir compter plusieurs de ces puissantes créatures à ses côtés en ces temps troublés mais elle savait que Nelorion ne faisait appel à elles qu'en tout dernier recours, il était trop tôt pour qu'elles puissent exprimer leur fureur.
Elles se souvint des dernières paroles du seigneur Aratumal avant son départ. Les Orques cherchaient à éteindre la flamme de la résistance chez les Elfes en détruisant les trois statues édifiées en l'honneur des Esprits de la Forêt au centre de la Clairière. Rien ne pourrait les empêcher, ils étaient trop nombreux pour qu'elle puisse être défendue indéfiniment. Mais il lui avait révélé que des Pierres d'Esprit, des gemmes arcaniques contenant l'essence même des Elfes et des Esprits de la Forêt qui avaient conclu la Première Alliance, étaient cachées au pied de chacune des statues. La mission d'Olorie n'était pas de sauver la Clairière Sacrée mais de récupérer les Pierres d'Esprit.
Un bruit de sabots fit sortir la jeune Elfe de ses pensées. Almon Shalynn et un Patrouilleur galopaient dans sa direction.

- Des Chevaucheurs de Warg ont découvert la Clairière Sacrée, capitaine ! cria Shalynn. Le gros des forces Orques devrait l'atteindre d'ici quelques heures.

Olorie étouffa un juron. Ce serait juste mais ses forces devraient pouvoir l'atteindre à temps. Mais il faudrait se battre pour récupérer les Pierres d'Esprit...

La Clarière Sacrée


Selon les légendes, bien des siècles avant la création de la Confédération des Cités Sylvaines, les Elfes formaient un peuple errant qui explorait Valoris sans but précis. Il est dit qu'ils découvrirent une immense clairière dans les forêts situées au Nord des Plaines Cendreuses. Il y régnait une atmosphère à nulle autre pareille et, lorsqu'ils quittèrent ces lieux pour continuer l'exploration du monde, certains d'entre eux décidèrent de rester afin de vivre en harmonie avec la forêt. Après plusieurs décennies à habiter parmi les arbres, ces Elfes prouvèrent aux Esprits gardiens de la forêt qu'ils étaient dignes d'aller plus loin dans leur recherche de connaissances. Les Esprits prirent une forme physique et rejoignirent les Elfes dans la clairière pour leur proposer une alliance : les Elfes feraient de la forêt leur foyer jurant de la protéger et les Esprits leur viendraient en aide pour combattre ceux qui oseraient en violer la tranquillité.
Les nouveaux alliés quittèrent la clairière pour partir à la rencontre du peuple Elfe qui continuait à errer à travers Valoris pour lui apprendre qu'il était désormais le protecteur des forêts. Les premières cités sylvaines furent ainsi fondées et la clairière de la Première Alliance prit un caractère sacré pour les Elfes et les Esprits de la Forêt. Trois grandes statues furent édifiées, des siècles plus tard, autant pour célébrer l'Alliance que pour y conserver l'essence des Elfes et des Esprits qui la scellèrent...
 

Lorsque l'armée des Elfes pénétra dans la Clairière Sacrée, l'avant-garde des Orques s'était déjà déployée. Les éclaireurs avaient dénombré pas moins de huit Légions de Guerriers et d'Archers appuyées par deux Bandes de Chevaucheurs de Warg. Comme d'habitude, le chef de guerre des peaux-vertes semblait avoir positionné ses troupes sans aucune logique mais la capitaine Olorie avait appris à ne pas se fier aux apparences.
Elle fit un signe à
Shalynn qui partit immédiatement distribuer des ordres pour que les troupes Elfes se déploient rapidement, les deux Escadrons de Patrouilleurs à Cheval en pointe et les sept Régiments de Lanciers et d'Elfes en soutien.


Légion de GuerriersLégion d'ArchersBande de Chevaucheurs de Warg
Régiment de LanciersRégiment d'ArchersEscadron de Patrouilleurs à Cheval


CYCLE 1
Les orques n'attendirent pas que leurs ennemis finissent de prendre leurs positions pour se lancer à l'attaque. Les créatures étaient avides de mettre à bas les statues honorant la Première Alliance.
Les premiers à s'élancer furent les Chevaucheurs de Warg, une Bande se rua sur la statue de l'Esprit du Gardien et l'autre sur celle de l'Esprit du Guerrier qu'elles commencèrent immédiatement à vandaliser.


Une Bande de Chevaucheurs de Warg s'empare de la statue de l'Esprit du Gardien

Au centre du champ de bataille, une Légion d'Archers manoeuvra vers l'Esprit Majeur avec l'espoir finalement douché de trouver une cible à leurs flèches, les Elfes étaient encore trop loin.


La statue de l'Esprit Majeur est sous la menace d'une Légion d'Archers Orques

De l'autre côté du champ de bataille, les Elfes mirent en action le plan de bataille imaginé par leur capitaine. Des cors sonnèrent tout le long de leur ligne de bataille pour donner le signal de l'offensive !
Sur les flancs, les Patrouilleurs à Cheval partirent au galop vers les statues de l'Esprit du Gardien et de l'Esprit du Guerrier. Trop occupés à leur saccage, les Orques et leurs montures ne virent pas arriver la menace et l'attaque les prit complètement au dépourvu. Après avoir laissé derrière elles un certain nombre de cadavres, les deux Bandes de Chevaucheurs de Warg furent repoussées et laissèrent la place aux cavaliers Elfes qui en profitèrent pour recueillir les premières Pierres d'Esprit.
Pendant que le combat faisait rage sur les deux flancs, un Régiment de Lanciers prit position dans une forêt toute proche tandis qu'un Régiment d'Archers s'avançait un peu plus loin pour lacher une pluie de flèches sur la Légion d'Archers Orques proche de la statue de l'Esprit Majeur. 
Malgré des pertes conséquentes, les peaux-vertes refusèrent de reculer et menaçaient toujours la troisième représentation des Esprits de la Forêt.


Les régiments Elfes progressent vers la statue de l'Esprit Majeur

Cycle 1
Légion de GuerriersLégion d'ArchersBande de Chevaucheurs de Warg
Régiment de LanciersRégiment d'ArchersEscadron de Patrouilleurs à Cheval







CYCLE 2
La capitaine
Olorie pouvait presque voir la rage du seigneur de guerre Orque irradier sur le Plan Arcanique, il ne s'était certainement pas attendu à voir ses troupes refluer aussi vite devant la contre-offensive Elfique.
Une Légion de Guerriers commença à manoeuvrer pour renforcer la Bande de Chevaucheurs de Warg proche de la statue de l'Esprit du Guerrier mais l'indiscipline des Orques joua contre eux. Impatients de prendre leur revanche, les Chevaucheurs de Warg n'attendirent pas les renforts et se jettèrent sur les Patrouilleurs à Cheval défendant la statue. L'attaque était malhabile et les défenseurs déterminés à protéger l'antique effigie, les peaux-vertes furent massacrées en n'emportant que peu d'ennemis avec elles. La mort de tant de ces créatures provoqua un reflux sur le Plan Arcanique qu'Olorie détourna pour renforcer sa puissance esotérique.


Les Chevaucheurs de Warg sont massacrés par les Patrouilleurs à Cheval


Les Orques ne comptaient pas en rester sur ce revers. La Légion d'Archers prit position autour de l'Esprit Majeur mais avant d'en commencer la destruction, les peaux-vertes firent pleuvoir des flèches sur le Régiment d'Archers qui les avaient pris pour cible quelques temps plus tôt. Après avoir subi des pertes, les Elfes battirent en retraite.

Olorie souhaitait continuer à mettre la pression sur ses ennemis. Elle ordonna au Régiment de Lanciers qui avait pris position dans la forêt au centre du champ de bataille de s'emparer de la statue de l'Esprit Majeur. Les Lanciers traversèrent la clairière au pas de charge, leurs lances frappèrent les Archers Orques sans pitié. Ces derniers, horrifiés par la lueur de colère qui brillait dans les yeux des Elfes, se débandèrent et quittèrent définitivement le champ de bataille malgré les menaces de leur seigneur de guerre. Grâce  à cette victoire, la récupération des Pierres d'Esprit de l'Esprit Majeur put commencer.


Un Régiment de Lanciers prend d'assaut la statue de l'Esprit Majeur

Sur le flanc gauche des Elfes, la capitaine ordonna qu'un Régiment de Lanciers progresse vers la statue de l'Esprit du Guerrier où une nouvelle contre-offensive Orque était à redouter.

Les Elfes avaient déjà récupéré cinq des neuf Pierres d'Esprit de la Clairière Sacrée mais les Orques avaient quant à eux endommagé une bonne partie des statues. Olorie savait que toutes les Pierres devaient être récupérées avant la destruction complète des effigies sans quoi toute l'attention des Orques serait tournée vers ses troupes qui n'auraient alors plus la possibilité d'achever leur mission...

Cycle 2
Légion de GuerriersLégion d'ArchersBande de Chevaucheurs de Warg
Régiment de LanciersRégiment d'ArchersEscadron de Patrouilleurs à Cheval







CYCLE 3
Sous la menace et les insultes de leur seigneur de guerre, les Orques lançaient leurs assauts sans relâche.
Après l'échec cuisant des Chevaucheurs de Warg pour reprendre le contrôle de la statue de l'Esprit du Guerrier, ce fut au tour de la Légion de Guerriers de monter au combat contre les Patrouilleurs à Cheval. Malgré de lourdes pertes, les Elfes tinrent bon et repoussèrent les Orques loin de leur position ce qui leur laissa le temps de mettre à l'abri une nouvelle Pierre d'Esprit.
Au centre du champ de bataille, le Régiment de Lanciers protégeant l'Esprit Majeur était sous la pression des attaques suicides d'une Légion de Guerriers Orques. Les Elfes plièrent et durent reculer dans un premier temps laissant aux Orques la possibilité de continuer leur oeuvre de destruction sur la statue mais finalement ils reprirent courage et ils lancèrent une terrible contre offensive qui balaya leurs ennemis.
Bien que très endommagée, la statue de l'Esprit Majeur resta sous le contrôle des Elfes et une nouvelle Pierre d'Esprit fut sauvée.


Les combats font rage autour de la statue de l'Esprit Majeur

Un scénario similaire se jouait autour de la statue de l'Esprit du Gardien que se disputaient une Bande de Chevaucheurs de Warg et un Escadron de Patrouilleurs à Cheval. Les Orques prirent d'abord l'avantage en infligeant de lourdes pertes aux Patrouilleurs et en les repoussant au loin. La capitaine 
Olorie sentit alors une énergie malsaine emplir le Plan Arcanique : le seigneur de guerre nourrissait sa puissance du sentiment de découragement des Patrouilleurs en déroute. Mais la vue de leurs ennemis en train de saccager à nouveau l'effigie fit ressurgir leur colère et les Elfes repartirent au combat, leur charge bouscula les Chevaucheurs de Warg qui battirent en retraite. Ainsi leur tenacité paya car ils parvinrent à extraire la dernière Pierre d'Esprit du Gardien.


D'abord obligés à battre en retraite, les Patrouilleurs repartent au combat au galop !

Cycle 3
Légion de GuerriersLégion d'ArchersBande de Chevaucheurs de Warg
Régiment de LanciersRégiment d'ArchersEscadron de Patrouilleurs à Cheval






CYCLE 4
La capitaine
Olorie était soulagée d'avoir réussi à sauver les Pierres d'Esprit du Guerrier et du Gardien. Il ne restait plus qu'une seule Pierre à récupérer, celle de l'Esprit Majeur, et un Régiment de Lanciers était actuellement à sa recherche au pied de la statue.
Mais ce fut avec inquiétude que la jeune Elfe vit son adversaire envoyer deux Légions dans cette direction.
La première Légion était composée d'Archers Orques, elle contourna un amas rocheux pour prendre pour cible un Régiment d'Archers Elfes qui fut repoussé mais non démoralisé puisque quelques temps plus tard il reprenait sa position et progressait même vers la statue de l'Esprit Majeur.
La deuxième Légion était quant à elle composée de Guerriers Orques et, sous le regard horrifiée de la capitaine Elfe, elle se jeta sur le Régiment de Lanciers occupé à rechercher la dernière Pierre d'Esprit. Les Elfes furent complètement surpris par la violence de l'attaque et massacrés jusqu'au dernier ! Pour célébrer leur victoire, les Orques jetèrent des grappins sur la statue et la firent tomber au sol.
Les Elfes étaient sous le choc de la destruction d'un de leurs monuments les plus sacrés. Profitant de ce moment de flottement, la dernière Bande de Chevaucheurs de Warg lança l'assaut sur les défenseurs de la statue de l'Esprit Gardien. Déjà affaiblis par les précédents combats et abattus par la destruction de l'Esprit Majeur, les Patrouilleurs furent défaits et les survivants quittèrent le champ de bataille. Et encore une fois les Orques profitèrent de leur victoire pour jeter à bas une effigie sacrée de la Grande Alliance, l'Esprit du Gardien s'écrasa à terre dans un nuage de poussière.


La statue de l'Esprit du Gardien est détruite par les Chevaucheurs de Warg

De l'autre côté du champ de bataille, sur le flanc gauche des Elfes, la situation ne semblait pas s'améliorer. La statue de l'Esprit Guerrier était elle-aussi protégée par des Patrouilleurs qui furent la cible d'une Légion de Guerriers. Les Orques plongèrent dans une frénésie mortelle et ils se lancèrent au combat sans prendre garde à leur propre vie. Lorsque l'assaut prit fin, Elfes et peaux-vertes s'étaient entretués !
Consciente que la destruction de la statue de l'Esprit du Guerrier porterait un coup fatal au moral de ses troupes, Olorie ordonna qu'un Régiment de Lanciers y prenne position même s'il ne s'y trouvait plus aucune Pierre d'Esprit. Un Régiment d'Archers progressa également vers la statue pour apporter son soutien.


Un Régiment de Lanciers sécurise la stature de l'Esprit du Guerrier

La capitaine Elfe s'était renfrognée, alors que la situation semblait favorable à son armée, le seigneur de guerre Orque avait réussi à retourner la situation. La victoire pouvait basculer dans un camp comme dans l'autre !


Légion de GuerriersLégion d'ArchersBande de Chevaucheurs de Warg
Régiment de LanciersRégiment d'ArchersEscadron de Patrouilleurs à Cheval







CYCLE 5
La réussite de la mission de la capitaine Olorie allait se jouer au centre du champ de bataille, autour des restes de la statue de l'Esprit Majeur où une Pierre d'Esprit restait cachée. Mais le secteur grouillait littéralement d'Orques auxquels ne faisait face qu'un seul Régiment d'Archers Elfes !
La vulnérabilité de ce Régiment ne pouvait échapper au seigneur de guerre Orque qui lança une offensive majeure contre lui : la Légion d'Orque qui avait détruit l'Esprit Majeur quitta sa position et chargea les Archers alors qu'au même moment la Bande de Chevaucheurs de Wargs quittait le site ravagé de la statue de l'Esprit du Gardien pour attaquer le flanc du Régiment. Submergés, les Elfes furent massacrés. A la fin du combat, le seigneur de guerre Orque puisa dans sa puissance Arcanique et n'hésita pas à sacrifier des Guerriers afin de guérir les blessures de ses Chevaucheurs de Warg.


Un Régiment d'Archers Elfes est submergé par les Orques

Sur le flanc gauche des Elfes où se dressait la dernière statue encore debout, une Légion d'Archers Orques quitta l'abri d'une forêt pour tenter de déloger le Régiment de Lanciers chargé de garder l'Esprit du Guerrier. Les Elfes étaient déterminés à ne céder aucun pouce de terrain et l'attaque fut un échec.


Les Lanciers Elfes tiennent leurs positions autour de l'Esprit du Guerrier

Dans le même temps, voyant les Orques occupés au centre du champ de bataille, 
Olorie envoya un Régiment d'Archers dans un défilé pour contourner l'ennemi et tenter de s'emparer de la statue de l'Esprit Majeur.

Cycle 5
Légion de GuerriersLégion d'ArchersBande de Chevaucheurs de Warg
Régiment de LanciersRégiment d'ArchersEscadron de Patrouilleurs à Cheval








CYCLE 6
Olorie espérait encore surprendre les peaux-vertes en s'emparant de l'Esprit Majeur par le flanc gauche mais ses espoirs furent douchés par le seigneur de guerre Orque qui ordonna à sa Légion de Guerriers de rebrousser chemin pour intercepter le Régiment d'Archers en marche. Les combats furent intenses et les pertes s'accumulèrent de part et d'autre sans qu'aucune des deux unités ne parvienne à prendre l'avantage.


Une Légion de Guerriers Orques interceptent les Archers Elfes

Après avoir détruit la Légion d'Archers qui tentait à nouveau de s'emparer de la statue de l'Esprit du Guerrier, le Régiment de Lanciers Elfes laissa sa place au Régiment d'Archers pour charger les Guerriers Orques et les détruire à leur tour !
La route semblait se libérer vers l'Esprit Majeur. Hélas ! Attaquée par un Régiment de Lanciers, la bande de Chevaucheurs de Warg battit en retraite et pour prendre position sur le site de la statue. Il faudrait combattre pour s'emparer de la dernière Pierre d'Esprit !
Sur le flanc droit des Elfes, une Légion d'Archers Orques quitta une forêt pour progesser vers la statue brisée de l'Esprit du Gardien. Le seigneur de guerre Orque avait manifestement encore quelques mauvais coups à jouer.

Des Archers Orques progressent vers les restes de la statue de l'Esprit du Gardien

Cycle 6
Légion de GuerriersLégion d'ArchersBande de Chevaucheurs de Warg
Régiment de LanciersRégiment d'ArchersEscadron de Patrouilleurs à Cheval







CYCLE 7
Les deux armées étaient épuisées mais aucune d'elle ne s'avouait vaincue. Le seigneur de guerre Orque jeta ses dernières forces au combat !
La Bande de Chevaucheurs de Warg quitta la statue de l'Esprit Majeur pour charger le Régiment de Lanciers tout proche. La rapidité de l'attaque prit de court les Elfes qui furent facilement défaits. Les Orques profitèrent de leur élan pour prendre d'assaut les Archers retranchés autour de la statue de l'Esprit du Guerrier mais ils furent reçus par une pluie de flèches qui les força à reculer.


Après avoir détruit un Régiment de Lanciers Elfes,
les Chevaucheurs de Warg menacent la statue de l'Esprit du Guerrier


Sur le flanc droit, la Légion d'Archers Orques passa la statue déchue de l'Esprit du Gardien, ses flèches repoussèrent un Régiment de Lanciers derrière un bois. Olorie tenta de contrer cette offensive en faisant charger un autre Régiment de Lanciers mais l'attaque fut facilement repoussée.
La situation était dramatique pour les Elfes. Les Chevaucheurs de Warg étaient près de s'emparer de la dernière statue encore debout de la Clairière Sacrée et  leurs troupes étaient bloquées loin de la dernière Pierre d'Esprit.


Un Régiment de Lanciers tente en vain de contrer la menace des Archers Orques

Soudain le souvenir de la conclusion de la bataille des Feux d'Alarme d'Irastry s'imposa dans l'esprit de la capitaine Elfe : la statue de l'Esprit Majeur était restée sans défense, le seigneur de guerre Orque avait osé un pari et elle savait comment le lui faire regretter.
Elle invoqua toute sa puissance arcanique pour ouvrir un portail qui propulsa sur le site de l'Esprit Majeur le Régiment de Lanciers qui avait été la cible des flèches Orques quelques minutes plus tôt. Sans attendre les Elfes fouillèrent les restes de la statue pour en récupérer la dernière Pierre d'Esprit !


Grâce à un portail arcanique, un Régiment de Lanciers s'empare
de la statue de l'Esprit Majeur au nez et à la barbe des Orques !

L'armée Elfe avait accompli sa mission en mettant à l'abri les précieux artefacts, derniers témoins de la Grande Alliance.

Cycle 7
Légion de GuerriersLégion d'ArchersBande de Chevaucheurs de Warg
Régiment de LanciersRégiment d'ArchersEscadron de Patrouilleurs à Cheval









Les uns après les autres les régiments de lanciers et d'archers quittaient la Clairière Sacrée en bon ordre. Entourée de sa garde personnelle et d'
Almon Shalynn, son bras droit, la capitaine Olorie observait les Orques se rassembler autour de la statue de l'Esprit du Guerrier, certains urinaient à ses pieds pendant que d'autres lui lançaient des excréments en hurlant des insanités. Bientôt les peaux-vertes en auraient assez de ce petit jeu et ils finiraient de détruire l'effigie mais alors les Elfes seraient loin en emportant avec eux leurs précieuses Pierres d'Esprit. Plus tard, lorsque l'engeance Orque aurait été à nouveau repoussée dans les Terres Cendreuses, il serait temps de recontruire les monuments honorant la Première Alliance.
En attendant Olorie mènerait sa troupe vers le Nord. Dans les montagnes, elle négocierait son passage avec les Nains et rallierait une cité sylvaine où les Pierres d'Esprit seraient en sécurité.
Elle jeta un dernier regard à la statue de l'Esprit du Guerrier souillée par les Orques et serra les dents. Cette campagne était finie pour elle et ses Elfes.